L’Urban dictionary, une expérience participative à l’ère d’Internet

La communauté des dicopathes ne peut que constater la modification radicale du paysage de la lexicographie depuis l’arrivée d’Internet et du Web. Un grand nombre d’encyclopédies et de dictionnaires ont disparu ou, dans le meilleur des cas, ont renoncé à leur forme imprimée. Dans le même temps, certains dictionnaires sont directement élaborés sur internet et…

Détails

Sainte WIBORADE, protectrice des bibliothèques

Plusieurs religions ont entretenu le culte de divinités protectrices dédiées aux lettrés et aux écrivains, telles que GANESHA dans l’hindouisme ou THOT dans l’Égypte antique. La religion chrétienne dispose pour sa part d’une sainte dévouée à la protection des livres et des bibliothèques : sainte WIBORADA dont le patronyme, en version “francisée”, est orthographié WIBORADE, GUIBORADE…

Détails

Histoires de faussaires (3ème partie)

Dans un livre traduit et édité en France en 2004 sous le titre de Faussaires et critiques, l’Américain Anthony GRAFTON résume en quelques phrases l’objet de ce dernier billet consacré aux livres et manuscrits falsifiés : « On pourrait croire que la multiplication de bibliothèques bien ordonnées, des ouvrages de référence, des catalogues et le nombre croissant…

Détails

Histoires de faussaires (2ème partie) : le cas HOFMANN

A l’époque contemporaine, une figure de faussaire se détache clairement du lot de ses collègues, celle de l’américain Mark HOFMANN. Ses origines, sa personnalité trouble, l’implication d’autorités religieuses, son monstrueux culot et la conclusion tragique de cette affaire lui ont conféré, dans sa spécialité, une célébrité internationale. Élevé en Utah dans la foi mormone, il n’hésite pas à…

Détails

Histoires de faussaires (1ère partie)

Le marché de l’art se voit régulièrement secoué par de retentissants scandales dus à la vente d’habiles copies sous le sceau de l’ancien et de l’authentique. Moins médiatisé, le monde de la bibliophilie n’est pas pour autant à l’abri de ces dérives. Certes les prix d’acquisition des ouvrages ne sont pas extravagants comparés à ceux…

Détails

L’Onomasticon d’AMÉNOPÉ, un lointain ancêtre des encyclopédies

L’invention du dictionnaire découle logiquement de celle de l’écriture, et il n’est donc guère surprenant d’en trouver les premières ébauches au Proche-Orient et en Mésopotamie. L’apparition de l’écriture cunéiforme à Sumer, dont les plus anciens témoignages connus remontent à la fin du IVe millénaire avant Jésus-Christ, engendre une caste de scribes qui, pour des raisons…

Détails

L’étonnant retour d’une encyclopédie au bercail !

Septembre 2003. Dans la bibliothèque de sa maison toulousaine, un collectionneur de dictionnaires et d’encyclopédies tombe soudain en arrêt sur le catalogue d’un commissaire-priseur. Une Encyclopédie Diderot/D’Alembert, celle qu’il pourchasse depuis des semaines, figure au programme d’une vente prochaine ! Le lieu de la vente, Auxerre, n’est certes pas tout proche, mais qu’importe, il s’y rendra……

Détails

Encyclopaedia Universalis, tel le Phénix…

Cette semaine l’Encyclopaedia Universalis s’est rappelée à mon souvenir à deux reprises. La première, lors d’une vente aux enchères où j’ai assisté à l’adjudication d’un exemplaire en parfait état, complet de tous ses volumes, pour le prix dérisoire de quelques dizaines d’euros ; rappelons qu’en son temps elle était vendue, neuve, autour de 3 500 € ! La seconde…

Détails