Petite omission mais grand scandale : la “Wicked Bible” de 1631

Le monde des coquilles, bourdons et autres mastics Tout texte, aussi sérieusement qu’il ait été élaboré, peut, malgré toutes les précautions prises, être victime de divers aléas, dont l’un des plus dommageables consiste à être entaché de “fautes”. Nuisant à la qualité du contenu, des anomalies, des contresens, des déformations ou encore des altérations dues…

Détails

Un “encyclopédiste du bizarre”, Martin MONESTIER

Monestier, aventurier de l’encyclopédisme alternatif L’encyclopédisme cherche habituellement, soit à réaliser une synthèse générale, soit à traiter un thème précis. Mais, quel que soit le type d’encyclopédies auquel ils s’attaquent, leurs auteurs évitent généralement les sujets réputés offensants, scabreux ou même choquants. Il en est pourtant certains qui s’aventurent hors des sentiers battus pour se…

Détails

Mark TWAIN contre le medicinal dictionary de Robert JAMES

Mark TWAIN un écrivain protéiforme Surtout connu en France comme le père des aventures de Tom Sawyer et d’Huckleberry Finn, Mark TWAIN, nom de plume de Samuel Langhorne CLEMENS, est l’auteur d’une œuvre originale qui, jusqu’à nos jours, a fait de lui un des plus grands noms de la littérature américaine. Auteur imaginatif et prolifique,…

Détails

De quelques encyclopédies “démoniaques” : le Livre des esperitz, le Pseudomonarchia daemonum, le Lemegeton clavicula salomonis, et le Dictionnaire infernal

Une véritable science : la démonologie Présents dans quasiment toutes les cultures, les démons s’apparentent à des êtres surnaturels, bénéfiques ou maléfiques, qui servent d’intermédiaires entre le monde terrestre et le monde divin, tout en interagissant avec les humains et la nature. Dans le christianisme occidental, ils n’occupent longtemps qu’une place très secondaire, car c’est la…

Détails

Les maquettes “encyclopédiques” de Madame de GENLIS

Les grandes encyclopédies, de précieux outils pédagogiques Les grandes encyclopédies de l’époque des Lumières sont des œuvres monumentales, coûteuses, lentes à produire et soumises à divers aléas, dont le moindre n’est pas la santé financière de leurs éditeurs. Ces ouvrages, essentiellement diffusés parmi les gens cultivés et aisés pourvus des ressources nécessaires pour leur acquisition,…

Détails

Les catalogues de l’absurde de Jacques CARELMAN

Le catalogue Manufrance, une véritable institution La Manufacture française d’armes et cycles de Saint-Étienne, fondée en 1885, plus connue sous le nom commercial de Manufrance, est spécialisée dans la vente par correspondance. À partir de 1894, elle diffuse ses tarifs-albums trimestriels – qui ne prendront le nom de catalogue qu’en 1973 – à un nombre croissant…

Détails

Un argot homosexuel clandestin, le Polari

Le POLARI, un cryptolecte pour initiés Dans nos sociétés contemporaines, avec le temps certains argots ont revêtu une dimension “folklorique” voire ludique. Cependant, il faut se souvenir qu’à l’origine ce type de langage codé pouvait avoir une utilité bien réelle : d’abord, signifier son appartenance à un groupe ou une communauté ; ensuite, permettre de…

Détails

Un défi de taille : le déchiffrement des papyrus d’Herculanum

Herculanum, la cité ensevelie Le 24 octobre de l’an 79,  le Vésuve, après un long sommeil, entre dans une très violente éruption qui, en quelques heures, va ravager le territoire situé entre le volcan et la mer. Une nuée ardente, mélange brûlant de gaz et de cendres, décime une grande partie de la population des villes de Pompéi,…

Détails

Das Buch der Natur, une encyclopédie d’histoire naturelle au Moyen-Age

Un ouvrage précurseur : le compendium de Thomas de CANTIMPRÉ Fruit d’un travail de compilations successives, l’encyclopédisme médiéval “européen” a produit des œuvres qui vont connaître un succès considérable en raison de leur très large diffusion et de leur longévité. C’est ainsi que les Etymologies d’ISIDORE de SÉVILLE ou le Speculum maius de VINCENT de BEAUVAIS…

Détails

La bibliothèque dédiée aux sorcières d’Heinrich HIMMLER

Les obsessions d’Heinrich HIMMLER Il y a quelques années, l’annonce de la découverte supposée, dans une bibliothèque de Prague, d’un fonds “ésotérique” rassemblé par les nazis, a permis de mettre en lumière l’activité bien particulière d’une section spéciale de l’organisation SS ; c’est à l’histoire d’une campagne de recherche documentaire méconnue et quelque peu inattendue…

Détails