Voleurs de livres anciens (2e partie) : les bibliothécaires malfaiteurs

Les rats des bibliothèques S’ils ne sont pas, fort heureusement, monnaie courante, les vols de livres anciens opérés par ceux dont la mission consiste à les protéger et les conserver défrayent régulièrement la chronique des faits divers. À l’image de cet agent de la Bibliothèque nationale de Suède qui a dérobé 56 livres rares entre…

Détails

Voleurs de livres anciens (1re partie) : escrocs, gangsters et monte-en-l’air

Les bibliothèques, cible des voleurs Avec le feu, l’eau, les champignons et les insectes bibliophages, le vol est l’un des grands dangers qui menacent les collections de livres anciens. Comme déjà évoqué précédemment, certains ouvrages constituent des objets de grande valeur pécuniaire susceptibles de provoquer la convoitise de malfrats, d’escrocs et de vendeurs peu scrupuleux.…

Détails

Rasā’il Ikhwān al-Ṣafā’, l’encyclopédie des Frères de la pureté

Le califat abbasside, après avoir définitivement renversé la dynastie omeyyade en 750, va inaugurer un véritable âge d’or de la civilisation arabo-musulmane, tant dans le domaine littéraire qu’artistique ou scientifique. Bagdad, nouvelle capitale cosmopolite d’un empire qui s’étend désormais de l’Afrique du Nord aux confins de l’Indus, est devenue l’un des plus importants pôles culturels du…

Détails

Curiosités bibliophiles (3ème partie) : les livres empoisonnés

Les livres tueurs Souvent usitée, l’expression “livre empoisonné” se réfère souvent de manière métaphorique au contenu des textes qu’il renferme. Il est en effet difficile de concevoir que ce noble objet de notre quotidien puisse tuer au sens propre et être utilisé comme une arme par destination, même si certaines reliures médiévales les rendent particulièrement…

Détails

Le dictionnaire fou du corps, de la consécration à la polémique

Au cours de l’automne 2016, une petite polémique très emblématique de celles qui “embrasent” régulièrement notre pays enfle brusquement autour d’un dictionnaire publié quatre ans auparavant. L’ouvrage avait pourtant été remarqué dans les salons du livre et quasi unanimement célébré par la presse et le milieu de l’édition pendant des années sans générer jusqu’alors le…

Détails

L’argot des poilus

Le “poilu” et son langage Alors que la commémoration de l’armistice de 1918 est désormais achevée, Dicopathe tenait à rendre hommage à ces millions d’hommes et de femmes qui se sont retrouvés plongés dans le cataclysme de la première guerre mondiale. Pendant quatre longues années, la France a été le principal champ de bataille, et…

Détails

Les manuscrits du maître d’armes Hans TALHOFFER, une curieuse encyclopédie de l’art du combat

L’un des petits plaisirs préférés du bibliophile consiste à croiser, au cours de ses recherches, des ouvrages dont il ignore l’existence et qui lui ouvrent des portes vers des sujets a priori bien éloignés de ses sujets de prédilection. C’est ainsi que notre collection éclectique de dictionnaires nous a conduits à aborder des thèmes aussi…

Détails

Homophones, homonymes, homographes

Parmi les bizarreries et les chausse-trappes qui pimentent l’apprentissage d’une langue, il est un domaine particulièrement dangereux pour un novice, celui des homonymes. De prononciation et/ou d’écriture identique, mais de sens différent, l’homonyme est un véritable piège qui engendre inévitablement des quiproquos parfois malheureux mais le plus souvent comiques. Les linguistes, les pédagogues et les psychologues se sont…

Détails

Dictionnaires, codes et cryptographie (2ème partie) : le temps des espions

Succédant à des techniques plus rudimentaires comme celle de l’encre sympathique, les codes secrets chiffrés deviennent au XVIIIe siècle un élément-clé de l’espionnage. Selon le contexte, un dictionnaire peut être utilisé aussi bien pour élaborer un code que pour servir d’outil de cryptanalyse. Mode de correspondance privilégié de l’espion, le dictionnaire peut être aussi son point faible…

Détails