Histoire, Géographie

Nouveau supplément au Grand dictionnaire historique, généalogique, géographique, &c., de M. Louis MORÉRI

pour servir à la dernière édition de 1732 & aux précédentes

Auteur(s) : MORÉRI Louis, GOUJET Claude Pierre

 à Paris, chez Jacques VINCENT, rue & vis-à-vis l'église saint Severin à l'Ange, J.B. COIGNARD & A. BOUDET, rue saint Jacques, à la Bible d'or, P.G. LE MERCIER, rue saint Jacques au Livre d'or, J. DESAINT & Ch. SAILLANT, rue saint Jean de Beauvais, vis-à-vis le collège, Jean-Thomas HERISSANT, rue saint Jacques, à S. Paul & à S. Hilaire
 nouvelle édition (la première date de 1735)
  1749
 2 vol : tome 1. A-G (901-59 p.), tome 2. H-Z (823-24p.)
 In-folio
 cuir fauve moucheté, dos à cinq nerfs, caissons ornés de fleurons dorés, pièces de titre et de tomaison de maroquin rouge
 lettrines ornées, bandeaux décoratifs


Plus d'informations sur cet ouvrage :

À sa parution, le Dictionnaire universel de Louis MORÉRI reçoit un accueil favorable. Il fait pourtant l’objet de nombreuses critiques. Beaucoup de savants, d’érudits et d’écrivains ne se privent pas de pointer des erreurs, des lacunes et une absence globale d’esprit critique. En réponse au dictionnaire de MORERI, et pour corriger ses défauts, Pierre BAYLE estime qu’il est de son devoir de rédiger son célèbre Dictionnaire historique et critique, présent sur Dicopathe.

Malgré les réserves et les critiques, l’ouvrage de MORERI continuera à connaître un succès éditorial qui ne se démentira pas. La deuxième édition, achevée après le décès de l’auteur, ne répondra cependant pas aux attentes des érudits, et, pour cette raison, de nouvelles versions remaniées par des tiers paraîtront régulièrement, les augmentations successives du texte engendrant un accroissement progressif du nombre de volumes.

En 1732 paraît à Paris une nouvelle édition en six volumes. Déjà auteur de certaines des corrections de cette nouvelle version, l’abbé Claude-Pierre GOUJET travaille à des suppléments qui, en 1735, sortent édités en deux tomes. À peine publiés, ceux-ci s’attirent les foudres du pouvoir royal, car GOUJET, janséniste notoire, y fait l’éloge de Port-Royal et attaque la bulle papale Unigenitus. Devant la menace d’une saisie, des cartons correctifs sont insérés dans les exemplaires de l’ouvrage. Ce sont ces suppléments qui servent de base à l’ouvrage ici présenté, publié en1749.

Comme le précise la préface, les rédacteurs déclarent avoir « fait usage de tous les livres que nous avons pu consulter, & qui pouvoient nous apprendre des faits dignes d’intéresser nos lecteurs ». C’est ainsi que les éditions du Dictionnaire historique de Bayle publiées à Amsterdam et à Bâle en 1740, de même que les suppléments publiés à Bâle entre 1743 et 1745 par Pierre ROQUES, ont été consultés et “pillés” pour rédiger ces nouveaux suppléments.

Produits hybrides, ces derniers sont malgré tout censés, comme l’indique le titre, servir à compléter l’édition de Paris de 1732 et son complément de 1735, portant à dix volumes la version complète de l’ouvrage. Des corrections au travail de GOUJET, signalées par des érudits et des écrivains comme l’abbé SAAS, ont également été apportées dans les nouveaux volumes, par ailleurs complétés par des généalogies établies par CHASOT de NANTIGNY.

À la fin de chaque tome sont insérées des corrections et des additions ajoutées en cours d’impression.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre