Latin (langue), Français (langue), Grec ancien (langue), Allemand (langue), Italien (langue), Espagnol (langue), Néerlandais (langue), Anglais (langue)

Nomenclator octilinguis omnium rerum propria nomina continens

Ab Adriano Junio antehac collectus. Nunc vero renovatus, auctus & in capita LXXVII sic distinctus, ut materiae singulorum capitum ordine alphabetico dispositae sint.Quinetiam capita ipsa ad eundem modum se consequuntur. Accessit huic postremae editioni alter Nomenclator e duobus veteribus glossariis Hermanni Germbergii opera et studio. Cum indice rerum & capitum

Auteur(s) : JUNIUS Hadrianus (JONGHE Adriaen de)

 

GERMBERG Hermann (éditeur scientifique)

 à Genève, chez Jacob STOER (colonia allobrogum, excudebat Iacobus STOER)
 nouvelle édition (la première édition date de 1567)
  1602
 1 vol (634 p.)
 In-octavo
 demi basane brune, dos lisse orné de roulettes et fers, tranche jaune, ex-libris manuscrit sur le titre
 marque de l'éditeur sur la page de titre, lettres ornées


Plus d'informations sur cet ouvrage :

Médecin, latiniste, poète et philosophe, Adriaen de JONGHE, plus connu sous son pseudonyme latin d’Hadrianus JUNIUS, est une figure marquante de l’humanisme aux Pays-Bas. Sa renommée souffre d’avoir été par la suite un peu éclipsée par celle de son compatriote ÉRASME. Sa valeur intellectuelle lui vaut de voyager en Europe, de la Flandre au Danemark en passant par la France, et de résider plusieurs années en Italie et en Angleterre. Il met à profit sa grande érudition et ses connaissances linguistiques pour élaborer un dictionnaire plurilingue, ou plutôt, pour reprendre la terminologie utilisée, une nomenclature de noms propres et de noms communs.

Son premier dictionnaire multilingue sort en 1567 des presses de la célèbre imprimerie de Christophe PLANTIN d’Anvers sous le titre Nomenclator omnia rerum. Chaque mot en latin se trouve accompagné de son équivalent en grec ancien, en allemand, en flamand, en français, en italien, en espagnol et, très occasionnellement, en anglais. Le plan suivi n’est pas purement alphabétique mais obéit à un classement systémique : d’abord ce qui concerne les livres, puis l’homme et les animaux, la nourriture, les vêtements, etc. On n’y trouve ni verbe, ni adjectif.

Le XVIe siècle vit la multiplication des lexiques et des dictionnaires polyglottes avec pour modèle le dictionnaire de CALEPINUS, présent sur Dicopathe. On peut d’ailleurs noter la parution dès 1546 d’un Dictionnaire des huit langaiges, œuvre anonyme dont les articles sont classés par thèmes.

JUNIUS étant décédé en 1575, l’ouvrage ici présenté est une édition posthume du Nomenclator. Elle a été revue et augmentée par le traducteur Hermann GERMBERG, ou Hermannus GERMBERGIUS, et le terme octilinguis (huit langues) fait son apparition dans le titre. Une première édition de cette version serait sortie à Francfort-sur-le-Main en 1599, ce que pourrait confirmer la date et le lieu figurant à la fin de la préface de GERMBERG. Ce dernier prend le parti de réaménager l’ouvrage en 77 chapitres rangés par matière, les mots étant ordonnés par ordre alphabétique au sein de chaque section. Par exemple, le premier chapitre est intitulé De aedificiis et traite du vocabulaire dédié aux bâtiments, alors que le chapitre 18, De fluviis et fontibus, recense fleuves et rivières. Le chapitre 75, De vermibus, présente les insectes et autres araignées.

Petit texte “publicitaire” en trois langues au début du dictionnaire : « Ceux qui ont quelque envie honneste à fréquenter, avec les estrangers à fin d’en profiter, qu’ils viennent m’acheter à leur grand avantage, car par moy, ils pourront apprendre maint langage. »

Cette édition du Nomenclator sera, quelques années plus tard, insérée dans le Thrésor de la langue française de Jean NICOT, présent sur Dicopathe en format in-folio. Publié en1606 à l’initiative de David DOUCEUR, le Thrésor est justement considéré comme l’un des ouvrages fondateurs de la lexicographie française. La liste des auteurs cités et des tables thématiques figure en début du Nomenclator; un lexique latin-grec et un index général sont placés en fin d’ouvrage.

*Pour distinguer les langues dans l’ouvrage = AL. Almanicè (allemand), B. Belgicè (flamand). G. Gallicè (français). IT. Italicè (italien). H. Hispanicè (espagnol). AN. Anglicè (anglais).



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre