Latin (langue), Poésie

Gradus ad parnassum

sive Novus synonymorum, epithetorum, et phrasium poeticarum thesaurus. Elegantias, flavissas poëticas, Parnasssum poeticum, thesaurum Virgilii, Smetium, Ianuam Musarum, aliosque id genus libros ad poesim necessarios complectens. In quo singulis etiam phrasium syllabis, ac nominum & verborum crementis appositæ sunt notæ quantitatis indices, una cum poetarum testimoniis, quorum authoritate singularum vocum quantitas comprobatur. addita sunt genera & crementa omnia nominum ac verborum, praeterita & supina, cum omnium vocabulorum interpretatione Gallicâ. Accedunt quæ ex historia, fabulâ & geographiâ ad poëticam artem conserunt, Gallico & Latino idiomate. Inferuntur descriptiones & comparationes plurima ex optimis poëtis excerptæ

Auteur(s) : Anonyme

 à Rouen chez Richard LALLEMANT (Rothomagi, typis Richardi LALLEMANT, regis & collegii typ.)
 nouvelle édition augmentée (editio novissima, pracedentibus longe auctior et emendatior)
  1772
 1 vol (1004 p.)
 In-octavo
 veau, dos à cinq nerfs, titre doré


Plus d'informations sur cet ouvrage :

L’ouvrage présenté est un dictionnaire de poétique latine dont l’auteur n’est pas clairement identifié. Son titre correspond à un ouvrage très diffusé à l’époque, toujours sous la même appellation : Gradus ad Parnassum, signifiant littéralement “montée au parnasse”, lieu qui passait pour être la demeure mythologique des Muses.

L’avertissement placé au début du livre évoque les éditions précédentes, nombreuses et augmentées au fur et à mesure de nouvelles entrées, comme celles concernant les noms propres, les noms de peuples, les lieux géographiques ou les constellations.

La version bilingue de Jean-Étienne-Judith FORESTIER de BOINVILLIERS connaîtra un grand succès jusqu’au milieu du XIXe siècle. La paternité du premier Gradus ad Parnassum est attribuée au jésuite Paul ALER. L’édition ici présentée doit être considérée comme anonyme, même si ALLER demeure sans conteste l’auteur intellectuel de l’idée originale. La seule source ici clairement revendiquée est celle du Dictionarium poeticum du père Jacques VANIÈRE, jésuite lui aussi…

Ce livre, un dictionnaire-lexique de poétique latine consacré à la versification, à la métrique et à la phonétique, constitue une référence notamment dans le domaine de la musique et du chant. Le texte est en latin et en français, avec indication des synonymes et des citations latines.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre