Italien (langue), Français (langue)

Dictionnaire italien & françois, Dittionario italiano & francese | Seconde partie de Dictionnaire italien & françois

contenant les mots françois expliqués en italien

Auteur(s) : DUEZ Nathanaël

 à Leyde, chez Jean ELSEVIER, imprimeur de l'Académie
 bien curieusement reveu, corrigé & augmenté (édition originale)
  1659-1660
 1 vol en 2 parties (970-605 p.)
 In-douze
 plein velin à rabats, titre manuscrit sur le dos
 marque de l'imprimeur, bandeaux décoratifs, lettres ornées


Plus d'informations sur cet ouvrage :

Nathanaël DUEZ est un huguenot alsacien présenté sur la page de titre comme un « maître de la langue françoise, italienne et allemande ». Polyglotte et linguiste renommé, il est professeur pendant trente ans à Leyde à partir de 1635. Avant de se consacrer exclusivement à ce Dictionnaire italien et français, il compose de nombreux lexiques, nomenclatures, grammaires et manuels, comme par exemple le Guidon de la langue italienne.

Grâce à une grande expertise de la langue italienne, il recueille pendant plus de dix ans des corrections et des ajouts à apporter aux dictionnaires existants : « Et ayant une bonne douzaine d’années commencé à remarquer plusieurs fautes & manquemens en divers dictionnaires… j’ai creu estre obligé mettre en fin telles remarques & corrections en bon ordre en bonne édition & de les donner au public. » En présence de certains mots anciens ou peu usités, mais qu’il juge utiles de connaître pour lire les auteurs anciens, il distingue par le symbole d’une étoile « les termes de quelque dialecte, qui n’est pas bon françois ni bon italien ».

Afin d’illustrer ses articles et donner des exemples, il utilise des expressions courantes, des proverbes ou parfois des citations. Ce dictionnaire italien-français est publié en deux tomes, réunis ici en un seul volume. Curieusement le premier tome est daté de 1660 et le tome deux de 1659. La première partie part du français pour donner l’équivalent en italien, la seconde allant de l’italien vers le français. Ce dictionnaire est réédité à plusieurs reprises, mais il ne devient jamais un classique du genre comme ceux de Nicolas OUDIN ou d’ALBERTI (présents sur Dicopathe). L’ouvrage débute par une dédicace à Laurent DE GEER, seigneur d’Osterby et commissaire du roi de Suède.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre