Beaux-arts, Littérature française, Français (langue), Histoire, Religion, science morale, science politique

Dictionnaire général des lettres, des beaux-arts et des sciences morales et politiques

comprenant, pour les lettres : la grammaire, la linguistique, la rhétorique, la poétique et la versification, la critique, la théorie et l'histoire des différents genres de littérature, l'histoire des littératures anciennes et modernes, des notices analytiques sur les grandes oeuvres littéraires, la paléographie et la diplomatique, etc. ; pour les beaux-arts : l'architecture, constructions civiles, religieuses, hydrauliques, militaires et navales, la sculpture, la peinture, la musique, la gravure avec leur histoire, la mumismatique, le dessin, la lithographie, la photographie, la description des monuments fameux, les divers jeux et arts d'agrément, de force, d'adresse ou de combinaison, etc. ; pour les sciences morales et politiques : la philosophie, psychologie, logique, morale, métaphysique, théodicée, histoire des systèmes philosophiques, les religions, les cultes et la liturgie de tous les peuples, la jurisprudence usuelle, droit civil, politique, pénal et international, legislation militaire, maritime, industrielle, commerciale et agricole, la science politique, théorie et histoire des gouvernements, science de l'administration et histoire des institutions administratives, les études historiques et géographiques, le blason, l'économie politique et sociale, institutions de crédit et de charité, banques, bienfaisance publique, hospices, salles d'asile, la statistique, la pédagogie et l'éducation, etc.

Auteur(s) : BACHELET Théodore (directeur de publication), DEZOBRY Louis Charles (directeur de publication)

 à Paris, Ch. DELAGRAVE et Cie, libraires-éditeurs, 58 rue des écoles
 troisième édition. La première date de 1862
  1872
 2 vol : Tome1. A-F (948 p.), Tome 2. G-Z (867 p.). Texte sur deux colonnes et pagination en continu entre les deux tomes (page 1 à 1815)
 In-octavo
 chagrin rouge, dos à quatre nerfs, titre et caissons dorés
 illustrations en noir et blanc. Gravures insérées dans le corps du texte dans des articles se rattachant à la catégorie Beaux-arts


Plus d'informations sur cet ouvrage :

Ce dictionnaire encyclopédique de Théodore BACHELET et Louis DEZOBRY est précédé par la parution, dès 1857, d’un Dictionnaire général de biographie et d’histoire, de mythologie, de géographie ancienne et moderne comparée, des antiquités et des institutions grecques, romaines, françaises et étrangères, rédigé par les mêmes auteurs. Ce premier dictionnaire sera réédité à plusieurs reprises, et on y retrouvera quasiment la totalité des contributeurs du présent ouvrage. La préface précise que « tout en travaillant au premier, nous avons commencé à ramasser, sur notre route, les éléments du second ».

Ces deux dictionnaires sont donc à considérer comme complémentaires : « Le Dictionnaire de biographie présente l’histoire des hommes et des événements, le Dictionnaire des lettres montre le tableau des efforts, des progrès et des développements de l’esprit humain. » L’ambition des auteurs reste guidée par le souci de concilier pédagogie et érudition, mais ils revendiquent sans ambiguïté le titre de vulgarisateurs. Les articles sont assez développés mais rédigés dans un langage accessible à tous. Il est d’ailleurs à noter que nombre des contributeurs sont professeurs dans des lycées.

BACHELET et DEZOBRY vont jusqu’à tracer un “portrait-robot” des futurs utilisateurs de leur dictionnaire :

« 1. les gens du monde, n’ayant besoin que de résumés qui se classent assez facilement dans la mémoire,

  1. la jeunesse studieuse aspirant à ce savoir presque universel, que l’on exige aujourd’hui dans toute bonne éducation,
  2. le corps enseignant des deux sexes à qui un auxiliaire peut être utile pour préparer bien des genres de leçons où les livres font défaut. »

Les 15 dernières pages du deuxième tome comprennent des articles qui ne figurent pas dans la deuxième édition et ne sont pas intégrés dans le corps principal du dictionnaire. Quelques célébrités de l’époque contribuent à la rédaction de ce dictionnaire général comme, par exemple, l’historien et homme politique haïtien BEAUBRUN ARDOUIN, Adolphe CHÉRUEL, historien et académicien, Charles Magloire BÉNARD, spécialiste des philosophes allemands, ou le chimiste Claude-Auguste LAMY, découvreur du thallium. Parmi les contributeurs nous rencontrons également l’historien d’origine arménienne, Ambroise CALFA, qui se rendra célèbre par la suite en revendiquant le trône d’Arménie, en se fondant sur une filiation douteuse avec les LUSIGNAN.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre