Noms et prénoms, Saints et saintes

Dictionnaire des noms de baptême

Auteur(s) : BELÈZE Guillaume

 Paris, librairie de L. HACHETTE et Cie, boulevard Saint-Germain, 77
 édition originale
  1863
 1 vol (IV-424 p.)
 In-octavo
 demi veau rouge, dos lisse avec filets dorés, coiffe inférieure ornée, et initiales non identifiées, titre en lettres dorées,


Plus d'informations sur cet ouvrage :

À partir de 1831, Guillaume-Louis-Gustave BELÈZE occupe le poste de directeur des études à l’établissement parisien de l’Institution Morin. En accord avec son fondateur Prosper-Henri MORIN, il y met en pratique une pédagogie originale basée sur la grande diversité des matières étudiées, ainsi que sur les interrogations orales et écrites à la fin de chaque cours. Tout en conservant un certain respect du rythme et des capacités des enfants, il adopte le principe de “s’instruire en s’amusant”. BELÈZE commence par se faire un nom dans le milieu de l’édition par une série de livres de 20 volumes à vocation pédagogique et scolaire, dont un Cours complet d’enseignement élémentaire.

Certains de ses nombreux ouvrages seront promis à une longue carrière, comme son Histoire romaine mise à la portée des enfants ou son Syllabaire et premières lectures, qui connaîtra plus d’une cinquantaine d’éditions qui s’échelonneront jusqu’aux premières années du XXe siècle. Retiré de l’enseignement en 1852, BELÈZE poursuit sa prolifique carrière d’écrivain, traitant dans ses ouvrages aussi bien de l’économie domestique que des jeux des adolescents. Il est également l’auteur de dictionnaires destinés au grand public, comme le Dictionnaire universel de la vie pratique à la ville et à la campagne qui, publié pour la première fois en 1859, rencontrera un succès durable.

En 1863, il publie un dictionnaire consacré à un sujet un peu particulier : les noms autorisés par l’Église pour la cérémonie du baptême. Il s’agit de l’ouvrage présenté ici sous le titre de Dictionnaire des noms de baptême. Le sujet du livre est très porteur car, même si sa pratique régulière est en recul, en particulier dans les grands centres urbains, le baptême reste encore une cérémonie massivement pratiquée dans toutes les couches de la société. Cette cérémonie, qui a lieu le plus souvent quelques jours seulement après la naissance, prend la dimension d’un véritable rite de passage pour le nouveau-né. De plus, cette question intéresse également les autorités “laïques” qui sont chargées de l’état civil et de l’enregistrement des patronymes. Ce dictionnaire, prioritairement destiné aux parents, ambitionne également de servir aux maires et aux curés, qui y “trouveront le moyen de conseiller et de guider leurs paroissiens et leurs administrés”.

En théorie, les autorités religieuses reconnaissent les noms présents dans les Saintes Écritures ainsi que tous les noms de saints et de martyrs. À ce corpus, l’usage a intégré les variantes et les noms dérivés forgés à partir de saints existants, en particulier les noms féminisés, comme Henriette, Adrienne ou Gabrielle. Dans le même ordre d’idées, certains prénoms, frappés dans ce livre d’un astérisque, tels Gaspard ou Athénaïs, sont autorisés à condition qu’ils soient associés à un nom de saint ou de sainte. BELÈZE revendique en tout cas un travail sérieux et exhaustif, qui bénéficie d’une caution indiscutable : “Deux honorables et savants ecclésiastiques de Paris ont bien voulu nous prêter leur concours, d’abord en examinant le manuscrit, ensuite en lisant les épreuves pendant tout le cours de l’impression. Leurs conseils et leurs observations nous ont mis à même d’améliorer notre première rédaction.”

Se faisant sans doute le porte-parole d’un grief récurrent des autorités civiles et religieuses, l’auteur plaide pour une certaine simplicité dans le choix des noms. De manière claire et directe, il incite les parents à éviter ceux qui sont déjà portés simultanément par un ou plusieurs membres de la même famille, source de confusion sur les personnes. Mais surtout il les invite à perdre l’habitude de les accumuler : “On ne sait pas ce qu’on prépare de soucis à un enfant en multipliant ses prénoms. Qu’on en omette un, ou qu’on intervertisse leur ordre dans l’acte le plus simple (et combien de fois cela est-il arrivé par l’inadvertance d’un copiste !), que de nullités s’ensuivront jusqu’à ce qu’on ait reconnu l’erreur, et alors que de formalités pour la réparer, des dissensions pénibles, des retards interminables dans toutes les transactions de la vie civile, et même des procès, des revers de fortune, n’ont souvent pas eu d’autre origine.”

Le dictionnaire se compose d’une longue série de noms de saints et de saintes, dont beaucoup nous semblent aujourd’hui bien étranges, comme PHILOMORE, WÉRÉBURGE, EUPHROSYNE, SPEUSIPPE, CARPOPHORE ou CUCUFA. Chaque nom, suivi de son équivalent latin, est parfois assorti d’explications étymologiques et d’une notice biographique du personnage concerné. Celle-ci, souvent assez courte, se limite à la mention du jour qui lui est consacré dans le calendrier, mais elle peut être beaucoup plus développée quand elle traite de prénoms emblématiques comme, par exemple, ceux des Apôtres, de MARIE et d’ANNE.

La lecture de ce dictionnaire, qui par moments s’apparente à une collection de vie de saints, rappelle La Légende dorée. Elle a pour première vertu de faire redécouvrir une foule de personnages historiques ou légendaires oubliés, comme BATHILDE, GUDULE, CUNÉGONDE ou encore FÉLICITÉ. En plus de la vie, des œuvres et des actions des personnages présentés, ce dictionnaire énumère dans certaines notices les personnages célèbres, du passé ou du présent, qui en portent le prénom. Par exemple, dans la notice de JOACHIM, le père de la Vierge, nous retrouvons MURAT et DU BELLAY.

À la fin du livre, l’auteur joint une table alphabétique des corps de métiers avec les saints patrons correspondants, ainsi qu’un calendrier mentionnant jour par jour les différents saints mentionnés.

Après la parution de ce Dictionnaire des noms de baptême, BELÈZE continuera, jusqu’à sa mort en 1878, à produire des ouvrages de vulgarisation à vocation pédagogique.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerSoumettre